A l’aveugle [2012]

Synopsis :

Le cadavre mutilé d’une jeune femme est retrouvé à son domicile. Pas d’effraction, pas de témoin : le crime est parfait. L’enquête est confiée au commandant Lassalle, un flic expérimenté et solitaire, détruit par la mort de sa femme. Alors que d’autres meurtres tout aussi sanglants sont perpétrés, Lassalle est intrigué par la personnalité d’un aveugle, Narvik. Mais l’alibi du suspect est plausible et son infirmité le met hors de cause. Un étrange duel, telle une partie d’échecs, s’engage alors entre les deux hommes. (Source: Allocine)

Mon avis:

Laaaaaambert Wilson <3.

Pour une histoire policière, elle est différente, et ça, ça m’a plu mais le personnage de Jacques Gamblin m’a un peu saoulé. En fait, je pense que c’est la gueule de l’acteur qui m’énerve malgré qu’il joue bien. Il porte toute la misère du monde sur son visage et s’énerve sur tout le monde dans le film et ça m’a énervé.

Le film n’est pas exceptionnel. Je m’attendais à mieux. (Je vous avoue que j’ai des difficultés à parler de ce film. C’est certain qu’il est plus facile de parler d’un film qu’on a aimé que d’un film qu’on n’a pas aimé…).

J’avais regardé ce film pour Lambert Wilson que j’adore vraiment mais même son rôle n’est pas exceptionnel. Je pense qu’avec l’histoire de base, il serait possible de réaliser un meilleur film, avec plus de suspense, etc.

Publicités

Bone Collector [1999]

Hello à tous !

Ça fait quelques jours que je regarde des films vraiment pas mal ! Je reviens donc aujourd’hui avec l’un d’entre eux : Bone Collector.

Sans plus attendre, voici le trailer (lien: allocine):

Lyncoln Rhyme, ex-brillant criminologue paralysé à vie suite à un accident, se retrouve melé, bien malgré lui, à une nouvelle affaire de meurtres. Aidé dans sa tâche par Amelia Donaghy, une jeune recrue qui devient pour les besoins de l’enquête ses yeux et ses jambes, il doit à tout prix examiner chaque indice laissé par l’assassin pour pouvoir prédire où et quand se produiront les prochains crimes…

Ce film est un thriller/policier assez palpitant qui m’a (presque) tenue en haleine de A à Z. Il date de 1999 et pourtant j’aurais pu vous dire qu’il datait de 2010, ce qui veut dire que ce film a extrêmement bien « vieilli » (oui 1999 c’est pas si loin que ça !). La façon dont le film est construit fait qu’on est directement plongé dans l’ambiance et on est captivé par l’histoire. Celle ci se construit crescendo, ça devient de plus en plus intéressant sauf… la chute et la fin du film qui, selon moi, est un peu bâclée voire un peu ridicule. Ce que j’ai particulièrement apprécié dans ce film, c’est sa vitesse. On se trouve dans un policier ou les choses ne sont pas tirées en longueur, ce qui est pour moi un très bon point. En gros, vous faites un afk pipi 2 minutes en laissant le film tourner, et vous comprendrez plus rien. Je pense que c’est une bonne technique et que c’est quelque part ce qui m’a gardé attentive.

Du côté des acteurs, on retrouve un duo qui pour ma part est plus que crédible et qui marche du tonnerre: Angelina Jolie et Denzel Washington. Le rôle de Denzel est, je trouve, assez intéressant autant sur le plan physique que mental. Il reste très mystérieux et curieux et le contraste avec le rôle d’Angelina est vraiment excellent. Ce que j’apprécie tout particulièrement chez Angelina (pourtant non je ne suis pas une grande fan), c’est qu’on peut la voir dans 20 films différents, elle restera toujours crédible dans son personnage et ses précédents rôles ne transparaissent pas du tout dans les nouveaux films qu’elle joue (pas comme Hayden Christensen berk!).

Bref, pour moi c’est du 8/10 ! Si vous cherchez un bon thriller/policier, n’hésitez pas 🙂

Taken [2008]

Chers blogeuuuuuurs,

Après une (très) longue session d’examens, me voici de retour pour vous faire part de mes derniers visionages cinématographiques ! Commençons par, si je puis dire, « un classique » du thriller, j’ai nommé Taken ! Alors je n’avais jamais regardé ce film (jusqu’à il y a 2 semaines) et j’ai été tout simplement bluffée. Sans plus attendre, faisons place au synopsis :

Kim [Maggie Grace, que je n’avais absolument pas reconnue en fait, car elle jouait le rôle de Shannon dans Lost] est la fille de Bryan [Liam Neeson, pas besoin de faire l’éloge ni la filmographie de cet acteur plus que talentueux], un ancien agent des services secrets américains. C’est cet ancien emplois qui a provoqué son divorce avec Lenore, sa femme et maman de Kim. Depuis leur divorce, les choses sont plutôt tendues, mais Bryan chérit sa fille plus que tout malgré les difficultés qu’il rencontre pour rester dans sa vie. Comme toutes les adolescentes, Kim rêve de voyager et de vivre le monde. Malheureusement, elle aurait peut-être mieux fait de rester chez elle…

Ce film est tout simplement dingue. De la première à la dernière seconde j’ai juste eu l’impression de n’avoir jamais repris ma respiration. En gros j’ai adoré. Bien évidemment le jeu d’acteur de Liam Neeson en est pour beaucoup. Et y’a pas à dire, il est vraiment énormissime. J’ai pas grand chose de plus à dire, les scènes d’action sont vraiment réussies, un vrai plus. Bref, je vous le conseille !

Voici la bande annonce (j’ai fait attention dans mon synopsis à ne rien vous spoiler, sachez que la bande annonce spoile pas mal)

Et flash news ! Pour ceux qui auraient déjà vu le film, la suite sortira le 3 octobre ! Sans plus attendre voici la bande annonce :

A bientooot,

Lunaa

Millénium 1 [US version] [2012]

Synopsis: « Mikael Blomkvist, brillant journaliste d’investigation, est engagé par un des plus puissants industriels de Suède, Henrik Vanger, pour enquêter sur la disparition de sa nièce, Harriet, survenue des années auparavant. Vanger est convaincu qu’elle a été assassinée par un membre de sa propre famille.
Lisbeth Salander, jeune femme rebelle mais enquêtrice exceptionnelle, est chargée de se renseigner sur Blomkvist, ce qui va finalement la conduire à travailler avec lui.
Entre la jeune femme perturbée qui se méfie de tout le monde et le journaliste tenace, un lien de confiance fragile va se nouer tandis qu’ils suivent la piste de plusieurs meurtres. Ils se retrouvent bientôt plongés au cœur des secrets et des haines familiales, des scandales financiers et des crimes les plus barbares… »

Avis: Cette version est le premier que j’ai regardé (c’est seulement après que j’ai ensuite regardé les versions suédoises), peut-être aurais-je dû, peut-être pas, mais le fait est que David Fincher (Se7en, Fight Club, Dans la peau de John Malkovitch) nous livre ici un très bon film, intriguant et haletant. Daniel Craig (Dream House, Les insurgés, Casino Royal/ Quantum of Solace) et Rooney Mara (Freddy les griffes de la nuit, The social network) forment un duo éclatant et particulièrement convaincant. Rooney Mara est méconnaissable et incarne une Lisbeth emplie de violence contenue, à l’allure fragile mais horriblement sauvage, j’ai adoré !

Il y avait bien longtemps qu’un thriller m’avait à ce point piqué au vif, attisé mon intérêt. Je vous le conseille fortement, surtout si c’est votre « premier »  Millénium.

Dream House [2011]

Synopsis: « Editeur à succès, Will Atenton quitte son emploi à New York pour déménager avec sa femme et ses enfants dans une ville pittoresque de Nouvelle Angleterre. En s’installant, ils découvrent que leur maison de rêve a été le théâtre du meurtre d’une mère et ses deux enfants. Toute la ville pense que l’auteur n’est autre que le père qui a survécu aux siens. » (Source: AlloCiné)

Avis: Je rejoins rarement l’opinion des critiques cinématographiques populaires, car en général, j’aime ce qu’ils dénigrent, et leurs coups de coeur me piquent souvent les yeux. Alors, quand je vois que Dream House est mal noté, je me dis qu’une fois de plus n’est pas coutume, car j’ai vraiment adoré ce film. Jim Sheridan, le réalisateur (qui est pour moi aussi célèbre que la politique sri-lankaise) nous offre un thriller très poignant sur la vie d’un père désireux de protéger sa femme et ses deux petites filles.
Le but n’est ni de faire peur, le suspens est sans doute léger et prévisible pour certains, mais personnellement, l’ambiance m’a touché. C’est assez rare, mais l’aspect paternel/famille en danger dans ce goût-ci, j’ai adoré.

Daniel Craig (Les Insurgés, Casino Royale, The Jacket, Millenium) joue à merveille l’homme décidé, paniqué, perdu. Il faut admettre qu’entouré de deux demoiselles aussi douées et éblouissantes que Rachel Weisz (La Momie, Constantine) et Naomi Watts (J. Edgar, Funny Games US, 21 grammes), il ne peut y avoir que des étincelles.

Edit : On notera que dans le film, Daniel Craig  partage la vie de Rachel Weisz, il la partage également dans la réalité. C’est la première fois que les époux jouent ensemble.

Drive [2011]

Synopsis: « Un jeune homme solitaire, « The Driver », conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant – et au volant, il est le meilleur !
Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet.
C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.
Lorsque le mari d’Irene sort de prison et se retrouve enrôlé de force dans un braquage pour s’acquitter d’une dette, il décide pourtant de lui venir en aide. L’expédition tourne mal…
Doublé par ses commanditaires, et obsédé par les risques qui pèsent sur Irene, il n’a dès lors pas d’autre alternative que de les traquer un à un… »
(Source: AlloCiné)

Avis: Nominé aux César et aux Oscars, primé à Cannes, aux Golden Globes (entre autres), on retrouve dans ce film de Nicolas Winding Refn, le jeune et excellent Ryan Gosling (La faille, Stay), la ravissante Carrey Mulligan (Wall Street, Shame), Oscar Isaac (Robin des Bois, Sucker Punch, Mensonges d’Etat) et Ron Perlman (Son of Anarchy, Hell Boy, Blade 2, Star Trek Nemesis).
Contre toute attente, cette renommée est loin d’être à la hauteur. Peut-être est-ce que ce n’est pas mon genre de film, mais c’est affreusement lent, les dialogues tiennent en trois pages, et la fin est… décevante. En même temps, quand le réalisateur est le réalisateur/scénariste du film « Le guerrier silencieux, Valhalla Rising »
Je commence vraiment à croire que tous les films primé à Cannes sont directement à classer dans la boîte « Ennui mortel » ou encore « Pour insomniaques ». A part Ryan Gosling et Carrey Mulligan, je ne retiendrai rien de ce film.
Dommage.

The Ghost Writer [2010]


Synopsis: « The Ghost, un  » écrivain – nègre  » à succès est engagé pour terminer les mémoires de l’ancien Premier ministre britannique, Adam Lang. Mais dès le début de cette collaboration, le projet semble périlleux : une ombre plane sur le décès accidentel du précédent rédacteur, ancien bras droit de Lang… » (Source: AlloCiné)

Avis: Malgré la lenteur de la première moitié, les pièces du puzzle de cette oeuvre de Mr Polanski se mettent en place, une à une. Et avec elles, une ambiance pressante et captivante. Peut-être que l’avoir vu en VO y a été pour beaucoup: la prestation d’Ewan McGregor (Star Wars, Big Fish, The Island, I love you Phillip Morris) est brillante. L’actrice Olivia Williams (The Postman) joue également son rôle avec brio, c’est dommage de ne pas la voir plus souvent. On notera aussi l’apparition d’Eli Wallach (Le Bon la Brute et le Truand, The Holiday, Le Parrain 3), âgé de 95 ans lors du tournage.
J’avoue avoir été réticent en lançant le film, et pourtant captivé jusqu’à la dernière seconde: la toile Polanski se tisse sans qu’on s’en rende compte, le rideau final tombe brutalement. J’ai adoré.