R.I.P.D. Brigade Fantôme [2013]

Synopsis:

Nick Walker, un policier récemment décédé, rejoint dans l’au-delà le Rest In Peace Department, une division composée d’officier morts. Avec l’aide de son nouveau partenaire, Nick va tenter de découvrir qui l’a assassiné. (Source: cinepointcom)

Mon avis:

On avait des places gratuites et au lieu d’aller voir les Schtroumpfs avec ma sœur, j’ai préféré aller voir ce film. Nous étions 3 dans la salle: moi et 2 gars.

J’ai longtemps hésité entre  World War Z et celui-là mais la bande-annonce m’a convaincue.

Ce film est un mélange entre Men In Black pour la chasse des crevures et Dead like me pour le boulot après la mort. Du coup, je n’avais pas l’impression d’avoir un scénario innovant mais ce film m’a énormément plu.

Ryan Reynolds est une top biche dans ce film ❤ grrr. Pantalon moulant, beau petit cul mouahahah. Jeff Bridges est un acteur très connu d’après mon père. Le duo est parfois attachant, parfois agaçant (mais seulement à 1 ou 2 moment, ne vous inquiétez pas).

Comme dans « Dead like me », ils ont une autre apparence sur terre. Leurs apparences sont assez marrantes et je trouve dommage de ne pas les avoir vu plus souvent durant le film.

Moi qui n’apprécie pas les films fantastiques et les films d’action en temps normal, j’ai franchement adoré ce film! J’ai ri (pas à me rouler par terre mais j’ai ri quand même) et j’ai passé un très bon moment malgré que j’étais seule.

Ce film n’est pas très connu, on n’en parle pas beaucoup mais il mérite d’être connu à mes yeux. Film à regarder pour passer un bon moment entre ami ou en famille!

Bande annonce:

Hansel & Gretel : Witch Hunters [2013]

Synopsis :

Liés par le sang, Hansel et Gretel ont aujourd’hui soif de vengeance, et ils s’en donnent à cœur joie. Pourtant, sans le savoir, ils sont désormais victimes d’une menace bien plus grande que leurs ennemis : leur passé. (Source: Allocine)

Mon avis :

Aaaaah j’ai ADORÉ! Je suis d’ailleurs très surprise d’avoir été autant prise par un film fantastique! A la base, je voulais regarder quelques images pour voir la qualité de la vidéo et j’ai regardé tout le film.

Je vous avoue que je devais le voir au ciné mais l’histoire ne me motivait pas (et pour finir on est resté au café et on a bu  AH AH). Je l’ai malgré tout téléchargé par curiosité.

J’ai aimé l’ambiance du film. Malgré que c’est à la base un conte, ce n’est pas neuneu. J’ai trouvé le jeu des acteurs superbe! Et Jeremy Renner… je ne le trouve pas spécialement beau mais quel charisme dans ce film!

Je n’ai pas beaucoup d’inspiration pour ma critique mais c’est un film à voir absolument! Je vous le conseille sans hésitation!

Le monde fantastique d’Oz [2013]

Synopsis

« Lorsque Oscar Diggs, un petit magicien de cirque sans envergure à la moralité douteuse, est emporté à bord de sa montgolfière depuis le Kansas poussiéreux jusqu’à l’extravagant Pays d’Oz, il y voit la chance de sa vie. Tout semble tellement possible dans cet endroit stupéfiant composé de paysages luxuriants, de peuples étonnants et de créatures singulières ! Même la fortune et la gloire ! Celles-ci semblent d’autant plus simples à acquérir qu’il peut facilement se faire passer pour le grand magicien dont tout le monde espère la venue. Seules trois sorcières, Théodora, Evanora et Glinda semblent réellement douter de ses compétences…
Grâce à ses talents d’illusionniste, à son ingéniosité et à une touche de sorcellerie, Oscar va très vite se retrouver impliqué malgré lui dans les problèmes qu’affrontent Oz et ses habitants. Qui sait désormais si un destin hors du commun ne l’attend pas au bout de la route ? » (Source: AlloCiné)

Mon avis

Avez-vous déjà vu l’histoire du looser égoïste qui combat les très très très très méchants avec les  très très très très gentils et se finit avec tout l’or, le trône et la princesse gnan-gnan ?
Maintenant oui.

Sam Raimi (Evil Dead, Spiderman) nous sort une apologie du très Bien contre le très Mal. Les enfants adoreront, mais moi, je n’ai pas été transcendé.
C’est féerique, les panoramas sont sublimes, les personnages secondaires du singe et de la poupée sont vraiment touchants, et…. voilà. D’un autre côté, les scènes 3D ne servant à rien sont très dérangeantes, certains arrières plans piquent les yeux et le jeu des acteurs est déplorable. Mila Kunis est agaçante et stéréotypée (la scène de crise nerf est vraiment… « LOOOOL »), James Franco est loin d’être convaincant, tout comme Rachel Weisz. Michelle Williams, quant à elle, a juste eu le rôle de Blanche-Neige blonde qui est agaçant, mais elle relève le niveau.

Les enfants adoreront, même si certaines scènes avec les sorcières risqueront de les choquer. On sent le goût de Raimi pour les scènes effrayantes.
Mais ils adoreront les personnages du singe-groom et de la poupée de porcelaine.

En bref, une simple exploitation de licence.
Une soupe froide.

[Trilogie] Aliens

Voici la première trilogie à être publiée: Alien. C’est la première qui m’est venue à l’esprit, elle a bercé mon enfance et hanté mes nuits !

[1979] Alien, le huitième passager

Synopsis : « Le vaisseau commercial Nostromo et son équipage, sept hommes et femmes, rentrent sur Terre avec une importante cargaison de minerai. Mais lors d’un arrêt forcé sur une planète déserte, l’officier Kane se fait agresser par une forme de vie inconnue, une arachnide qui étouffe son visage.
Après que le docteur de bord lui retire le spécimen, l’équipage retrouve le sourire et dîne ensemble. Jusqu’à ce que Kane, pris de convulsions, voit son abdomen perforé par un corps étranger vivant, qui s’échappe dans les couloirs du vaisseau… » (Source: AlloCiné)

Avis :  Un des films qui a le plus marqué mon enfance et qui m’a, sans conteste, poussé vers le fantastique et la science-fiction, c’est bien Alien. A l’époque, je ne savais pas qu’il avait été réalisé par Ridley Scott (Gladiator, Prometheus, Blade Runner), et encore moins qu’un petit panel de stars se trouvait dans le casting (Ian Holm ou John Hurt par exemple). Je me souviens juste que  c’était haletant, effrayant et intriguant à la fois.

Confronté à une créature intelligente, un chasseur inné et invisible, un  équipage essaie de survivre… J’en ai gardé un délicieux souvenir. Pas étonnant que j’ai pensé à cette trilogie dès le début. Sigourney Weaver est terrible, son personnage est vraiment impressionnant et le joue vraiment bien.

Bon, il a très certainement dû mal vieillir (je ne l’ai pas vu depuis très longtemps) mais ça reste un classique, un film culte à garder précieusement dans son panthéon.

[1986] Alien, le retour

Synopsis : « Après 57 ans de dérive dans l’espace, Ellen Ripley est secourue par la corporation Weyland-Yutani. Malgré son rapport concernant l’incident survenu sur le Nostromo, elle n’est pas prise au sérieux par les militaires quant à la présence de xénomorphes sur la planète LV-426 où se posa son équipage… planète où plusieurs familles de colons ont été envoyées en mission de « terraformage ». Après la disparition de ces derniers, Ripley décide d’accompagner une escouade de marines dans leur mission de sauvetage… et d’affronter à nouveau la Bête. » (Source: AlloCiné)

Avis :  Ensuite, j’ai découvert la suite d’Alien… Sigourney Weaver revient, aussi froide et calme que dans le précédent, une nouvelle fois confrontée aux Aliens, ces tueurs baveux particulièrement efficace. La suite est digne du premier opus, ça fait plaisir.

L’ambiance est omniprésente, on en apprend un peu plus sur les aliens, on les voit un peu plus aussi. J’en garde un excellent souvenir, mêlé d’enthousiasme, d’excitation  et de peur. Je me souviens avoir reconnu Lance Henriksen qui jouait dans la série Millenium, mais je ne savais pas que James Cameron l’avait réalisé.

Certaines scènes de ces deux premiers opus sont cultissimes. Je vous les recommande chaudement, dans le noir, en bonne qualité, tout en gardant à l’esprit qu’ils ont 30 ans, tout de même.

[1992] Alien ³

Synopsis : « Seule survivante d’un carnage sur une planète lointaine, Ripley s’échoue sur Fiorina 161, planète oubliée de l’univers, balayée par des vents puissants. Une communauté d’une vingtaine d’hommes y vit. Violeurs, assassins, infanticides, ce sont les plus dangereux détenus de droits communs de l’univers. L’arrivée de Ripley va les confronter à un danger qui sera plus fort qu’eux. » (Source: AlloCiné)

Avis :  Vous l’avez compris, les deux premiers volets de la saga ont remporté un succès phénoménal. Le troisième volet se devait d’être à la hauteur des précédents, et même tenté de les surpasser.

Mais c’est connu, les troisième volet  sont plus souvent plus décevant qu’autre chose. Alien³ ne fait pas exception. David Fincher (Fight Club, Se7en) réalise ici l’une de ses pires réalisations. C’est mauvais, tout simplement mauvais, du début à la fin.

Le scénario est lamentable, les méchants prisonniers font pitié et la fin est pire que tout (j’évite de spoiler, mais le synopsis suivant vous le dit, Ripley meurt, en se jetant dans de la lave. Pourquoi ? Regardez le film, vous allez pleurer).
En bref, ça m’a laissé un désagréable goût amer.

[1997] Alien, la résurrection

Synopsis : « Deux cents ans après la mort de l’officier Ripley, une équipe de généticiens ressuscite la jeune femme en croisant son ADN avec celui d’un Alien. Le cauchemar reprend. A bord de la station Auriga, Ripley donne naissance à un fils qui lui est aussitôt enlevé. Prisonnière, elle s’efforce de renouer avec son lointain passé humain. Bientôt un autre vaisseau rejoint l’Auriga. Parmi l’équipage composé de brutes et de mercenaires, Ripley découvre une belle jeune femme, Call, avec laquelle elle ne tarde pas à se lier d’amitié. » (Source: AlloCiné)

Avis : Quoi ? Ripley est ressuscitée 200 ans après s’être jetée dans la lave ? Des généticiens ont retrouvé son ADN dans de la lave froide, dans une prison infâme perdue dans le fond de l’univers ? Comment ? Magie du cinéma peut-être ?

Oui, ça commence très mal, vous l’avez compris. Après l’échec du troisième volet, soit il fallait arrêter, soit relever la barre.

Alors, vous, les gars d’Hollywood, si vous souhaitez confier une tâche aussi lourde, ne la confiez pas à un français (Jean-Pierre Jeunet, réalisateur du Fabuleux destin d’Amélie Poulain, son seul bon film), et ne mettez pas Ron Perlman (qui n’est bon que dans une série) et Dominique Pinon dans le casting, c’est de trop mauvaise augure.

Parce que vous avez merdé. J’ai cru que Alien ³ avait touché le fond, mais non. Le quatrième volet est bien pire.

Comme vous ne le regarderez pas, je spoile ouvertement et sans vergogne: Ripley revient, moitié humaine, moitié Alien (son sang est acide. Et ouais.). Mais voilà, de sa résurrection résulte aussi un alien… mammifère (Magie du cinéma, acte 2). Normalement, ils pondent des oeufs, mais là, l’alien en enceint(e). On ne sait pas comment d’ailleurs, puisqu’il n’y a que celui là. (Magie du cinéma Acte 3).

Evidemment, un nouveau alien s’extirpe des entrailles génétiquement modifiée de mammifère-maman-alien, et en résulte… le jumeau de Ripley ? Non, pire encore ! Un genre d’alien, avec un visage mi-humain, mi dégueulasse. Et en plus, Ripley se sent maternelle avec ce… truc. Ben oui, vous comprenez, elle est un peu comme sa maman de sang (Magie du cinéma Acte 4 ?).
Bref, le film se finit avec Ripley en larme après dû tué son bébé alien très moche de manière infâme.

Puis, j’ai vomi et pleuré aussi. Mais pas pour les mêmes raisons.

Je finirai donc avec une bonne note: les deux premiers sont magiques, et il vaut mieux garder à l’esprit lorsque l’on évoque Alien.

Je propose qu’on décolle et qu’on fasse sauter une charge nucléaire. Là au moins on sera sûr du résultat !

(Ellen Ripley, Alien le Retour)

Underworld 4 : Awakening [2012]

Synopsis: « Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires. » (Source: AlloCiné)

Avis: J’ai pas aimé, du tout. C’est clair, direct, concis. J’ai pas aimé, à tel point que je n’énumérerai pas les réalisateurs ou les acteurs.
Autant le premier et le troisième sont géniaux, bien trouvé, et tout et tout, autant les pairs sont des échecs lamentables. On reprend les mêmes, on les mélange, on crée des nouveaux « monstres » plus bourrins, on ajoute des combats tout le long, de l’hémoglobine, plus d’hémoglobine, des cadavres partout et un scénario aussi profond que les propos d’Eve Angeli et hop, vous sortez la caméra ? Mais non les gars !

Relisez le « Comment faire un film pour les nuls » avant de claquer des millions dans une daube ! On dirait la saga Resident Evil !
Bref, un film qui me fait de la peine et qui pique les yeux.

Conan [2011]

  

Synopsis: « Pour Conan, le légendaire guerrier cimmérien, ce qui avait commencé comme une vengeance personnelle va se muer en combat épique pour sauver Hyboria d’une puissance maléfique surnaturelle. Face à ses ennemis, aux terrifiantes créatures et aux épreuves d’exception qui l’attendent, Conan va peu à peu comprendre qu’il est l’ultime espoir d’un peuple… »

Avis: Je m’étais dis que je le regarderais pour dire de le voir, on y retrouve quand même Jason Momoa (Games Of Thrones) et Stephen Lang (Avatar, Terra Nova (ben oui O.o), Le Sixième Sens), et ben j’aurais mieux fait de me casser une jambe et de passer une semaine entouré de belles infirmières. Ce film est à la hauteur de Xéna/Hercule/Beastmaster, et encore, ils ont l’excuse d’être vieux de 20 ans et on peut en rire. Ici, c’est juste affligeant, prévisible et sans consistance. Le scénar’ est digne d’un jeu de rôle pour adolescents: une brute veut venger son papa barbare et sauver le monde en même temps en sauvant une bombasse aux airs de pucelle pourchassée par des gros méchants très moches et très méchants. La brute bute les méchants, sauve le monde, se tape la nana et l’embarque, générique de fin. Youhou. O.o

Le seul point drôle, c’est le méchant (Stephen Lang): il cherche un masque nécromantique surpuissant pendant 20 ans pour ramener son affreuse femme sorcière et couvrir le monde chaos et de terreur (il innove ce méchant non ?). Et quand il l’a enfin (il a quand même géré là), il s’en sert pas (ah non), et continue de jouer à l’escrimeur avec un barbare. Quand il se décide à enfin l’utiliser deux secondes, ben, il meurt. EPIC FAIL. Comme ce film.