Mission Impossible 4 : Ghost Protocol [2011]

Synopsis: « Impliquée dans l’attentat terroriste du Kremlin, l’agence Mission Impossible (IMF) est totalement discréditée. Tandis que le président lance l’opération « Protocole Fantôme », Ethan Hunt, privé de ressources et de renfort, doit trouver le moyen de blanchir l’agence et de déjouer toute nouvelle tentative d’attentat. Mais pour compliquer encore la situation, l’agent doit s’engager dans cette mission avec une équipe de fugitifs d’IMF dont il n’a pas bien cerné les motivations… » (Source: AlloCiné)

Avis: Je dois bien l’admettre, je ne m’attendais pas à un grand film: les films n°4 d’une série ont la poisse et en plus, celui-ci est produit, entre autres par J.J. Abrams et Tom Cruise lui-même. Bref, ça puait le « film pompe à tunes » juste pour se payer le niveau 86 du Paladin de Xenu.
Le résultat ? Le réalisateur Brad Bird (Le géant de fer,  Les Indestructibles, Ratatouille) nous offre une suite assez réussie en fait. Des explosions par ci, des flammes par là, une cascade qui s’enchaîne sur une autre, des pan-pans partout, un scénar’ impossible, bref, un Die Hard sans humour (McClane forever).
Tom Cruise (Collatéral, Le dernier samouraï, Rencontre avec un vampire) nous sort encore le même jeu: belle gueule, sourire « bô goss’ like a boss », le regard d’autoroute et un style de course irremplaçable.
Mais surprise, on retrouve Michael Nyqvist, qui en plus d’écorcher mon orthographe, fait un excellent méchant et nous vient de la trilogie Millénium. On retrouve aussi Josh Holloway, aussi  perdu qu’éphémère (bwahaha).

En clair, un bon film à regarder un vendredi soir après une dure semaine, histoire de se défouler, sans se prendre la tête (y’a pas d’intrigue) et surtout sans la frustration d’avoir perdu deux heures devant une daube fumante.