Jeune et jolie [2013]

Synopsis:

Le portrait d’une jeune fille de 17 ans en 4 saisons et 4 chansons. (Source: Allocine)

Mon avis:

J’ai été voir ce petit film au ciné avec une amie (toujours la même à vrai dire :p). Je pense qu’on était les plus jeunes de la salle. Du coup, je me suis un peu posée des questions sur le film (et bon sur les gens dans la salle aussi Mouahaha).

Finalement, c’était un putain de bon film. Pas un film qui pète dans tous les sens, avec des rebondissements etc. Mais bien un film sélectionné au festival de Cannes.

La façon de filmer était superbe. Cela peut être un point négatif pour certains. Dans ce film, on a une position de voyeur. On observe une jeune fille arrivant dans la prostitution. J’ai failli écrire « tombée dans la prostitution » mais ce mot signifie qu’elle n’a pas eu d’autres choix. Ici, la jeune fille a choisi de se prostituer et elle explique comment elle a commencé, ce qu’elle aime là-dedans et nous suivons cela. Ozon magnifie son personnage avec délicatesse.

A la fin du film, on repart comme on est arrivé. Très vite. D’ailleurs on s’est dit avec mon amie « et la suite? On veut savoir nous ». C’est peut-être cette part de mystère qui donne beaucoup à ce film.

Les misérables [2013]

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’un film dont nombre d’entre nous avons entendu parlé.. Les Misérables!

Synopsis: Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d’amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l’affirmation intemporelle de la force inépuisable de l’âme humaine. Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais. (Source: AlloCiné)

Critique:

Alors… beaucoup de choses à dire! Mais le premier mot qui me vient en tête est: déception. Quand j’ai vu la bande annonce alors que j’étais au cinéma (pour voir le film « Lincoln »), j’avais été super enthousiaste; l’ambiance d’époque, les acteurs qui chantent, tiens c’est original, c’était super! En plus petit look sur les acteurs: Anne Hathaway, Hugh Jackman, Russel Crowe, Amanda Seyfried.. Ouais pas mal du tout dis donc. Oui mais.. ce dont je n’avais aucune idée c’était que… TOUT le film se fait en chanson. Oui oui TOUT le film, pas de dialogue.. rien! Non mais, une comédie musicale quoi. Bon au début.. ça passe, mais je peux vous dire qu’après 2h30, on en a sa claque haha. Donc oui je dirais le plus gros point négatif, ce sont ces chansons narrées interminables. (Sachant que ce sont toujours les mêmes airs qui reviennent).

Deuxième point, la palme du rôle du méchant le plus ridicule qui revient à… Russel Crowe (oui oui). Son rôle de Javert est riddicule, il chante toujours sur le même air. Vous avez déjà vu un méchant qui chante vous? Bah c’est ridicule et complètement incrédible. Cependant, je me dois de relever les très bonnes prestations d’Hugh Jackman (qui joue Jean Valjean) et d’Anne Hathaway (qui joue Fantine)  car malgré ces performances vocales qui leur ont été imposées, ils ont réussi à donner de la profondeur et de la crédibilité à leur personnage.

C’est un film triste, du début à la fin; même les moments heureux sont toujours entâchés de tristesse. Ce n’était un mauvais film, car j’ai quand même été sensible à l’histoire, mais je trouve que les réalisateurs l’ont gachée. Après, je n’ai jamais lu la version originale d’Hugo ni regardé d’autres adaptations cinématographiques donc je ne peux juger par comparaisons.. D’ailleurs n’hésitez pas à nous faire part de votre avis!

An American Crime [2011]

Mon dieu que ce film m’a choqué et touché.

Je suis facilement touchée quand je regarde un film mais là, je ne pleurais pas de la même façon que d’habitude. D’ailleurs je ne pleurais même pas, quelques goûtes de rage et d’horreur ont coulé le long de mes joues. Ce film m’a vraiment bouleversé.

L’histoire, comme décrite par allocineL’histoire vraie de Gertrude Baniszewski qui, dans les années 60, séquestra dans sa cave une adolescente du nom de Sylvia Likens…

Mais ce n’est pas une simple histoire de séquestre. Ce film est vraiment touchant et boulversant et les deux protagonistes de l’histoire en sont pour beaucoup. Gertrude Baniszewski est jouée par Catherine Keener et la victime, Sylvia Likens est jouée par Ellen Page (actrice de Juno si vous ne voyez pas qui c’est :p). Alors ces deux actrices jouent leur rôle.. mais à la per-fe-ction !

Ce film, vu l’émotion qu’il a fait naître en moi, mérite largement un 9/10.

Powder Blue [2008]

Je ne vous l’ai peut-être jamais dit mais je ne regarde que très rarement les synopsis ou bandes annonces pour juger d’un film s’il mérite d’être regardé ou pas. Ca peut paraitre contradictoire vu que je tiens un blog de critique de film mais bon soit. La seule chose à laquelle je me fie est l’affiche.
Bizarre aussi hein? Me demandez pas pourquoi.. En gros quand l’affiche me plait, je me dis, pourquoi pas? Quand on y réfléchit de plus prêt, une affiche indique bon nombres de choses : le nom des acteurs, la qualité du film (oui on remarque facilement quand une affiche est pourrie que ce ne doit pas être un grand film..), le réalisateur, le thème du film (si on voit des vampires, un champ de marguerites, des soldats.. y’a moyen de cibler). En gros, pour moi, l’affiche donne juste assez d’infos pour savoir si le film pourrait me plaire ou pas.

Bref, assez de blablas, passons directement au dernier film que j’ai regardé : Powder Blue ! Alors voici à quoi ressemble l’affiche qui m’a donné envie de le regarder :

Je vous l’accorde, pas grand chose qui tape à l’oeil mais j’ai bien aimé. En fait, si vous avez bien aimé le film Collision (http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=54587.html), vous allez aimer Powder Blue parce que c’est un peu dans le même genre.

L’histoire? Rose-Johnny, Jack, Charlie et Qwerty ne se connaissent pas. Ils suivent tous le cours de leur vie mais une fois le film terminé, leur vie aura complètement changée en raison de rencontres faites avec chacun de ces personnages. Pourquoi? Je vous laisse le découvrir en regardant le film 🙂

En ce qui concerne l’aspect critique du film, il pourrait ne pas plaire à tout le monde. C’est sur que c’est plutôt un film calme où il n’y a aucune violence donc si vous cherchez à vous en mettre plein les yeux c’est pas la peine 🙂 Par contre si vous cherchez un film calme, qui joue plutôt sur la psychologie de l’être humain et que vous avez besoin d’espoir, regardez le 🙂

En ce qui concerne les acteurs, à priori en voyant l’affiche seuls les noms de Jessica Biel, Patrick Swayze et Lisa Kudrow me disaient quelque chose. Jessica Biel joue magnifiquement son rôle, j’ai vraiment été époustouflée (surtout que j’avais eu écho de quelques performances médiocres de sa part). Après, Patrick Swayze.. son rôle est juste.. différent de son rôle dans Dirty Dancing. En fait il joue le rôle d’un directeur d’une boite de strip-tease. Bon d’accord d’accord, voilà une photo :

Et enfin, Lisa Kudrow que j’ai connu bien évidemment grâce à Friends. D’ailleurs, ça fait toujours bizarre de revoir un acteur jouer autre chose que ce à quoi on est habitué qu’il joue (vous me suivez? :)). Je dois avouer que je me suis extrêmement attachée aux personnages au fil du film. J’ai même une préférence pour Qwerty (joué par Eddie Redmayne), car son personnage est vraiment touchant.

Dernier petit commentaire: c’est rare mais j’ai vraiment accroché à la musique, entre autre au titre « Werewolf » interprété par Car Power. Je vous met la vidéo du morceau extrait du film (où vous pourrez d’ailleurs admirer les acrobaties de Jessica Biel :-)) :

Enfin, voici la bande annonce du film si vous voulez :

C’est tout pour aujourd’hui !

D’ici là, portez vous bien !

Lunaa

The Iron Lady [2011]

Synopsis: « Margaret Thatcher, première et unique femme Premier ministre du Royaume-Uni (de 1979 à 1990), autrefois capable de diriger le royaume d’une main de fer, vit désormais paisiblement sa retraite imposée à Londres. Agée de plus de 80 ans, elle est rattrapée par les souvenirs. De l’épicerie familiale à l’arrivée au 10 Downing Street, de succès en échecs politiques, de sacrifices consentis en trahisons subies, elle a exercé le pouvoir avec le soutien constant de son mari Denis aujourd’hui disparu, et a réussi à se faire respecter en abolissant toutes les barrières liées à son sexe et à son rang. Entre passé et présent, ce parcours intime est un nouveau combat pour cette femme aussi bien adulée que détestée. (Source: AlloCiné) »

Avis: Très critiqué pour l’aspect pseudo-biographique, ce film de Phyllida Lloyd (Mamma Mia)  nous trace clairement ici une fiction tirée de faits réels. Ce n’est une biographie qui ce veut « proche de la réalité » (comme J. Edgar) mais plutôt une approche plus féminine, émotionnelle.
On y retrouve une vieille dame malade, qui se remémore sa vie et sa force passée. On découvre une femme, qui a dû sacrifier sa vie de famille pour sa nation,  en proie à la nostalgie et à la solitude: elle doit notamment faire face au décès de son mari.
Bref, on est loin du monstre politique et belliqueuse auquel on s’attend, mais l’autre face, plus personnel et plus sentimental. C’était le but de la réalisatrice, et c’est succès évident. Meryl Streep (Doute, Le poids du déshonneur, Le diable s’habille en Prada) que je ne connaissais que très peu est tout bonnement époustouflante.
Je finirais donc en disant que ce film est à voir, si l’aspect fictif ne vous pique pas.

Dream House [2011]

Synopsis: « Editeur à succès, Will Atenton quitte son emploi à New York pour déménager avec sa femme et ses enfants dans une ville pittoresque de Nouvelle Angleterre. En s’installant, ils découvrent que leur maison de rêve a été le théâtre du meurtre d’une mère et ses deux enfants. Toute la ville pense que l’auteur n’est autre que le père qui a survécu aux siens. » (Source: AlloCiné)

Avis: Je rejoins rarement l’opinion des critiques cinématographiques populaires, car en général, j’aime ce qu’ils dénigrent, et leurs coups de coeur me piquent souvent les yeux. Alors, quand je vois que Dream House est mal noté, je me dis qu’une fois de plus n’est pas coutume, car j’ai vraiment adoré ce film. Jim Sheridan, le réalisateur (qui est pour moi aussi célèbre que la politique sri-lankaise) nous offre un thriller très poignant sur la vie d’un père désireux de protéger sa femme et ses deux petites filles.
Le but n’est ni de faire peur, le suspens est sans doute léger et prévisible pour certains, mais personnellement, l’ambiance m’a touché. C’est assez rare, mais l’aspect paternel/famille en danger dans ce goût-ci, j’ai adoré.

Daniel Craig (Les Insurgés, Casino Royale, The Jacket, Millenium) joue à merveille l’homme décidé, paniqué, perdu. Il faut admettre qu’entouré de deux demoiselles aussi douées et éblouissantes que Rachel Weisz (La Momie, Constantine) et Naomi Watts (J. Edgar, Funny Games US, 21 grammes), il ne peut y avoir que des étincelles.

Edit : On notera que dans le film, Daniel Craig  partage la vie de Rachel Weisz, il la partage également dans la réalité. C’est la première fois que les époux jouent ensemble.

Les Marches du Pouvoir [2011]

Image

Synopsis: « Stephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment… » (Source: Allociné)

Critique de Lunaa:  

Ce film est plat. C’est comme vous mettez vos choux à cuir au four et qu’ils ne montent pas.
Pourtant le casting est bon dont Ryan Gosling [l’étoile montante du moment] et Georges Clooney.
L’idée est bonne de nous faire voir les coulisses des élections outre-Atlantique, bien que pas très originale.

La mise en scène est vraiment lourde, sans consistance et sans  suspens. J’ai eu du mal à entrer dans l’intrigue [quasi inexistante] et quand j’y suis enfin parvenue, le film était fini. En gros, un film qui se termine au moment où on pense qu’il commence enfin…

Seul point positif, la prestation de Gosling (car même Clooney est selon moi, moyennement convainquant)

Note: 4.5/10

 

Critique de Gnial0id:

Contrairement à Lunaa, j’ai réussi à apprécier ce film réalisé par Georges Clooney. Brillant et loyal, Ryan Gosling joue un agent de campagne de Mister Nespresso, qui est candidat à la présidence des USA, en route pour la victoire. Jusqu’à ce que… tout se complique.

On suit un homme dévoué qui par ses choix, finit par trahir et extorquer. J’ai adoré la fin, qui finit par nous confronter à un miroir: que ferions-nous ? Ecouter nos valeurs ou notre ambition ?

Ce film est à regarder peinard au coin du feu, et à se questionner. C’est le Clooney Style.