Les profs [2013]

Synopsis:

Avec ses 12% de réussite au bac, le lycée Jules Ferry est le pire lycée de France. Ayant déjà épuisé toutes les méthodes conventionnelles, l’Inspecteur d’Académie, au désespoir, s’en remet aux conseils de son Adjoint. Ce dernier lui propose de recruter une équipe de professeurs selon une nouvelle formule : aux pires élèves, les pires profs pour soigner le mal par le mal… C’est sa dernière chance de sauver l’établissement, à condition de dépasser le seuil des 50% de réussite au bac. L’inspecteur accepte, pour le meilleur… et pour le pire. (source: Allocine)

Mon avis:

Oui c’est marrant, oui c’est divertissant, oui il y a des acteurs qu’on adore tous mais NON. Pef tu m’as déçu. Quand je pense au film, aucun moment précis ne me revient. Je ne pense pas que ca soit bon signe. Quand un film nous a plu, on se souvient toujours d’un moment précis mais là rien. Je pense qu’en partant de la bd des profs, on aurait pu faire un film beaucoup plus drôle et ayant plus de sens surtout! Moi, faisant des études pour être prof d’histoire-géo-edm-sciences sociales-sciences humaines, je voulais voir ce film, je m’attendais à des caricatures des profs mais pas à ça!

Bon en bref c’est marrant, pas à pisser de rire mais décevant.

 

Publicités

Insaisissables [2013]

Synopsis:

« Les Quatre Cavaliers », un groupe de brillants magiciens et illusionnistes, viennent de donner deux spectacles de magie époustouflants : le premier en braquant une banque sur un autre continent, le deuxième en transférant la fortune d’un banquier véreux sur les comptes en banque du public. Deux agents spéciaux du FBI et d’Interpol sont déterminés à les arrêter avant qu’ils ne mettent à exécution leur promesse de réaliser des braquages encore plus audacieux. Ils font appel à Thaddeus, spécialiste reconnu pour expliquer les tours de magie les plus sophistiqués. Alors que la pression s’intensifie, et que le monde entier attend le spectaculaire tour final des Cavaliers, la course contre la montre commence. (Source: Allocine)

Mon avis:

La bande annonce donne envie mais ce n’est que de la POUDRE AUX YEUX. On voit les meilleurs moments dans la bande annonce. Autour ce n’est que l’enquête policière. Il y a un petit retournement de situation à la fin mais, pour ma part, il aurait du creuser plus de ce coté là. J’ai été énormément déçue en sortant de la salle même si le film n’est pas mauvais. Pour moi, on allait voir des scènes exceptionnelles avec les tours de magie, de l’action, etc et en fait ça dure 10 minutes à tout casser dans le film. Ca aurait pu être un putain de bon film avec la brochette d’acteur qu’il y a dedans.

Ma critique est courte mais le principal est dit. (je pense l’avoir dit dans une autre critique mais il est plus facile de parler de choses qu’on aime que de choses qu’on n’aime pas).

Les misérables [2013]

Aujourd’hui je vous retrouve pour vous parler d’un film dont nombre d’entre nous avons entendu parlé.. Les Misérables!

Synopsis: Dans la France du 19e siècle, une histoire poignante de rêves brisés, d’amour malheureux, de passion, de sacrifice et de rédemption : l’affirmation intemporelle de la force inépuisable de l’âme humaine. Quand Jean Valjean promet à Fantine de sauver sa fille Cosette du destin tragique dont elle est elle-même victime, la vie du forçat et de la gamine va en être changée à tout jamais. (Source: AlloCiné)

Critique:

Alors… beaucoup de choses à dire! Mais le premier mot qui me vient en tête est: déception. Quand j’ai vu la bande annonce alors que j’étais au cinéma (pour voir le film « Lincoln »), j’avais été super enthousiaste; l’ambiance d’époque, les acteurs qui chantent, tiens c’est original, c’était super! En plus petit look sur les acteurs: Anne Hathaway, Hugh Jackman, Russel Crowe, Amanda Seyfried.. Ouais pas mal du tout dis donc. Oui mais.. ce dont je n’avais aucune idée c’était que… TOUT le film se fait en chanson. Oui oui TOUT le film, pas de dialogue.. rien! Non mais, une comédie musicale quoi. Bon au début.. ça passe, mais je peux vous dire qu’après 2h30, on en a sa claque haha. Donc oui je dirais le plus gros point négatif, ce sont ces chansons narrées interminables. (Sachant que ce sont toujours les mêmes airs qui reviennent).

Deuxième point, la palme du rôle du méchant le plus ridicule qui revient à… Russel Crowe (oui oui). Son rôle de Javert est riddicule, il chante toujours sur le même air. Vous avez déjà vu un méchant qui chante vous? Bah c’est ridicule et complètement incrédible. Cependant, je me dois de relever les très bonnes prestations d’Hugh Jackman (qui joue Jean Valjean) et d’Anne Hathaway (qui joue Fantine)  car malgré ces performances vocales qui leur ont été imposées, ils ont réussi à donner de la profondeur et de la crédibilité à leur personnage.

C’est un film triste, du début à la fin; même les moments heureux sont toujours entâchés de tristesse. Ce n’était un mauvais film, car j’ai quand même été sensible à l’histoire, mais je trouve que les réalisateurs l’ont gachée. Après, je n’ai jamais lu la version originale d’Hugo ni regardé d’autres adaptations cinématographiques donc je ne peux juger par comparaisons.. D’ailleurs n’hésitez pas à nous faire part de votre avis!

Underworld 4 : Awakening [2012]

Synopsis: « Depuis des siècles Lycans et Vampires se livrent une bataille sans merci. Mais les deux races sont à l’aube d’une ère nouvelle car les humains, qui ont récemment découvert leur existence, décident de cesser leurs conflits internes pour s’engager ensemble dans la lutte contre ce qu’ils considèrent comme des fléaux. Sélène s’attire la convoitise de l’armée et des scientifiques. Une traque incessante commence alors contre la plus redoutable des vampires. » (Source: AlloCiné)

Avis: J’ai pas aimé, du tout. C’est clair, direct, concis. J’ai pas aimé, à tel point que je n’énumérerai pas les réalisateurs ou les acteurs.
Autant le premier et le troisième sont géniaux, bien trouvé, et tout et tout, autant les pairs sont des échecs lamentables. On reprend les mêmes, on les mélange, on crée des nouveaux « monstres » plus bourrins, on ajoute des combats tout le long, de l’hémoglobine, plus d’hémoglobine, des cadavres partout et un scénario aussi profond que les propos d’Eve Angeli et hop, vous sortez la caméra ? Mais non les gars !

Relisez le « Comment faire un film pour les nuls » avant de claquer des millions dans une daube ! On dirait la saga Resident Evil !
Bref, un film qui me fait de la peine et qui pique les yeux.

Les Marches du Pouvoir [2011]

Image

Synopsis: « Stephen Meyers est le jeune mais déjà très expérimenté conseiller de campagne du gouverneur Morris, qui se prépare pour les élections à la présidence américaine. Idéaliste et décidé à faire honnêtement tout ce qu’il peut pour faire gagner celui qu’il considère sincèrement comme le meilleur candidat, Stephen s’engage totalement. Pourtant, face aux manipulations et aux coups tordus qui se multiplient vite, Stephen va devoir faire évoluer sa façon de travailler et de voir les choses. Entre tentations et désillusions, les arcanes du pouvoir le transforment… » (Source: Allociné)

Critique de Lunaa:  

Ce film est plat. C’est comme vous mettez vos choux à cuir au four et qu’ils ne montent pas.
Pourtant le casting est bon dont Ryan Gosling [l’étoile montante du moment] et Georges Clooney.
L’idée est bonne de nous faire voir les coulisses des élections outre-Atlantique, bien que pas très originale.

La mise en scène est vraiment lourde, sans consistance et sans  suspens. J’ai eu du mal à entrer dans l’intrigue [quasi inexistante] et quand j’y suis enfin parvenue, le film était fini. En gros, un film qui se termine au moment où on pense qu’il commence enfin…

Seul point positif, la prestation de Gosling (car même Clooney est selon moi, moyennement convainquant)

Note: 4.5/10

 

Critique de Gnial0id:

Contrairement à Lunaa, j’ai réussi à apprécier ce film réalisé par Georges Clooney. Brillant et loyal, Ryan Gosling joue un agent de campagne de Mister Nespresso, qui est candidat à la présidence des USA, en route pour la victoire. Jusqu’à ce que… tout se complique.

On suit un homme dévoué qui par ses choix, finit par trahir et extorquer. J’ai adoré la fin, qui finit par nous confronter à un miroir: que ferions-nous ? Ecouter nos valeurs ou notre ambition ?

Ce film est à regarder peinard au coin du feu, et à se questionner. C’est le Clooney Style.

Drive [2011]

Synopsis: « Un jeune homme solitaire, « The Driver », conduit le jour à Hollywood pour le cinéma en tant que cascadeur et la nuit pour des truands. Ultra professionnel et peu bavard, il a son propre code de conduite. Jamais il n’a pris part aux crimes de ses employeurs autrement qu’en conduisant – et au volant, il est le meilleur !
Shannon, le manager qui lui décroche tous ses contrats, propose à Bernie Rose, un malfrat notoire, d’investir dans un véhicule pour que son poulain puisse affronter les circuits de stock-car professionnels. Celui-ci accepte mais impose son associé, Nino, dans le projet.
C’est alors que la route du pilote croise celle d’Irene et de son jeune fils. Pour la première fois de sa vie, il n’est plus seul.
Lorsque le mari d’Irene sort de prison et se retrouve enrôlé de force dans un braquage pour s’acquitter d’une dette, il décide pourtant de lui venir en aide. L’expédition tourne mal…
Doublé par ses commanditaires, et obsédé par les risques qui pèsent sur Irene, il n’a dès lors pas d’autre alternative que de les traquer un à un… »
(Source: AlloCiné)

Avis: Nominé aux César et aux Oscars, primé à Cannes, aux Golden Globes (entre autres), on retrouve dans ce film de Nicolas Winding Refn, le jeune et excellent Ryan Gosling (La faille, Stay), la ravissante Carrey Mulligan (Wall Street, Shame), Oscar Isaac (Robin des Bois, Sucker Punch, Mensonges d’Etat) et Ron Perlman (Son of Anarchy, Hell Boy, Blade 2, Star Trek Nemesis).
Contre toute attente, cette renommée est loin d’être à la hauteur. Peut-être est-ce que ce n’est pas mon genre de film, mais c’est affreusement lent, les dialogues tiennent en trois pages, et la fin est… décevante. En même temps, quand le réalisateur est le réalisateur/scénariste du film « Le guerrier silencieux, Valhalla Rising »
Je commence vraiment à croire que tous les films primé à Cannes sont directement à classer dans la boîte « Ennui mortel » ou encore « Pour insomniaques ». A part Ryan Gosling et Carrey Mulligan, je ne retiendrai rien de ce film.
Dommage.

Apollo 18 [2011]

Synopsis: Officiellement, Apollo 17 fut le dernier voyage sur la lune organisé par la Nasa en 1972. La mission Apollo 18, « annulée pour des raisons budgétaires », a en fait eu lieu secrètement l’année suivante. Les images qui en furent rapportées, et qui ont été retrouvées, révèlent une réalité que la NASA essaie de nous cacher depuis 40 ans… C’est pour ça qu’aucun autre astronaute n’y est retourné depuis cette époque.

Critique: J’ai eu du mal à entrer dans le film. Le début est long, même assez long à démarrer. Il faut arriver à la moitié du film pour que le noeud du film se resserre. La technique de filmage (à savoir « found footage ») me dérange ici. Pourquoi? Car je trouve que ce n’était pas forcément LA technique de filmage à adopter. On est sur la lune quoi, avec les moyens qu’on a aujourd’hui, y’a moyen de faire un putain de truc avec des putains de vues de dingues. Mais non. Donc si je devais résumer la critique je dirais: Bon potentiel mais carrément sous-exploité. Autant sur la technique utilisé que sur le scénario. Dommage.

Note: 5/10